Méthode de travail

La démarche de l’avocat est orientée vers les attentes du client.

Elle suppose d’abord une écoute attentive de celle ou celui qui lui accorde sa confiance.

L’avocat comprend et assimile les faits qu’on lui a présentés, même s'ils sont très techniques. Il les analyse selon la méthode du doute critique : ce qui paraît « évident » l’est-il vraiment ? La question posée par le client est-elle la bonne ? N’a-t-on rien omis ?

Les faits sont analysés et retenus en fonction des règles juridiques applicables.

Puis l’avocat construit son raisonnement juridique. Il s’agit d’une activité intellectuelle et l’avocat entend qu’elle conduise à des conclusions fiables. Il a développé - par la pratique et dans sa formation – des connaissances, des mécanismes rationnels et intuitifs, des processus de réflexion qui orientent et structurent  son raisonnement. C’est à ce stade surtout que l’on attend un certain  talent de l’avocat.

Simultanément, l’avocat répertorie et sauvegarde les moyens de preuves.

Enfin, il livre sa réponse et met en œuvre, en plein accord avec son client, les démarches et procédures nécessaires.